SEMAINE EN SLOVENIE

                                                                                                                                                                 Retour au sommaire
                                                                                                                                                                 Le Portugal
                                                                                                                                                                 Le Maroc
                                                                                                                         La Pologne

                                                                                   Pour nous contacter, cliquer ici

Cette année, c'est la Slovénie qui l'a emporté sur toutes les autres idées. Nous passerons donc les 10 derniers jours d'août 2010  dans ce magnifique pays.

Un circuit de 4.435 km en 10 jours

Vendredi 20  -  1280 km



C'est le départ. Enfin.
Comme Patrick travaille jusqu'à 13h, ce matin on a le temps de bien ranger la voiture et le coffre de toit.

15 heures, c'est le grand départ. Le plein de gasoil et 2 baguettes achetées pour ce soir, nous pouvons y aller. Le début de la route est sans grande originalité: autoroute Rennes - Le Mans - Chartres.
Merci autoroute FM de nous avoir prévenu des 20 mn de bouchon qui nous attendent au péage de St Arnoult. Du coup on sort à Chartres pour couper par la nationale vers Étampes et Fontainebleau. Belle occasion pour pique-niquer en forêt de  Fontainebleau.

Mais faut bien reprendre la route. Alors direction Provins - Vitry Le François - Nancy par la N4. Puis c'est le passage de la frontière allemande.

Il est 2h15, et la série des routes en travaux commence !!!!

Direction Karshrue, Stuttgart et Munich. Nous sommes à Munich à 5h30. Il est temps de faire une petite pause. Nous venons de faire 1280 km.

Mais à 4 dans une voiture .....


Samedi 21 août - 465 km



A 7h30 nous sommes tous les 4 réveillés, donc on repart. Pour notre 1ère journée de vacances.

Cette fois, nous quittons les autoroutes. C'est au bord du lac Tegernsee en Bavière que nous prenons notre petit-déjeuner.
Le lac de Tegernsee

Bavarois de Bavière (je sais, c'est pas terrible comme légende)

A 10h00, nous traversons la frontière autrichienne pour arriver au Tyrol. Nous continuons à descendre vers le sud vers Zell a Ziller. Nous descendons toute la magnifique vallée de Zillertall. Puis la vallée du Gerlos.

A l'entrée en Autriche, on nous rappelle qu'il faut une vignette pour utiliser les autoroutes.
                              
Magnifiques vallées du Tyrol.

 Ce matin nous avions l'intention de visiter les chutes de Krimml. Mais nous n'y arriverons qu'à midi. Ces chutes sont les plus hautes d'Europe; lieu évidemment très touristique. Pour commencer, il faut payer le parking 4 € par voiture, puis prendre chacun son ticket pour accéder au chemin longeant les chutes. Le tarif n'y est pas élevé du tout (2€ par adulte et 0,50€ par enfant). Malgré l'affluence en ce samedi après-midi, nous avons de très beaux points de vues sur les chutes.


Les cascades de Krimml


Après une bonne heure de balade, il nous faut reprendre la route car nous sommes attendus à 18h ce soir chez Tusi . Nous passons alors par Mittersill puis empruntons le tunnel Felbertauerntunnel pour 10€. Au passage à la caisse nous en profitons pour acheter la vignette des autoroutes autrichiennes à 7€50. Comme elle est valable 10 jours, ça nous permettra de rentrer le week-end prochain.

5,2 km de tunnel à 1.600 m d'altitude


Nous arrivons donc à Lienz puis continuons le route vers Spittal a.d. Drau puis de là nous avons l'autoroute jusqu'à Villach et Klagenfurt. Nous ne sommes pas très loin de la frontière slovène, et comme nous avons de la montagne à grimper, nous remettons un peu de gasoil. Pour passer en Slovénie nous passons par la frontière de Ljubelj. La frontière se trouve au milieu du tunnel de 8 km dans le massif des Karavanke. L'ancien poste frontière se trouve du coté slovène. Andréas dit que c'est très rapide, on n'a pas vu les 8 Km passer.

   Sans commentaires

 Et de là nous arrivons rapidement chez Tusi qui vit à une dizaine de km de la frontière. Tusi est un jeune homme que nous avons contacté par le biais du site couch surfing. Il s'est proposé de nous héberger ces 2 premières nuits et de passer le dimanche en notre compagnie.
Nous y arrivons à 18h15. Pas trop mal par rapport à notre heure prévue qui était de 18h.
En fait ce soir nous sommes crevés. Donc nous montons rapidement notre petite tente de secours sur sa pelouse, il nous en monte une deuxième, puis nous partons manger dans le petit restaurant du village de Podljubelj. Moi, Mewen et Andréas restons simple (ou peureux ?) en commandant un steak-frites. Seul Patrick se lance en commandant un "pleskavica s kajmakon". En fait il s'agit d'une sorte de steak en sauce accompagné de fromage servi comme une boule de glace. Nous saurons plus tard qu'il s'agissait d'un plat typique serbe.
Ce soir retour à la tente et tous les 4 nous nous endormons de suite.

    Accueil de Tusi autour d'un verre de vin du pays et de jus de pommes
                               
Pour cette journée nous sommes à 1.745 km au compteur, soit 465 km pour ce samedi.

Dimanche 22  août -  25 km









Ce matin nous sommes réveillés relativement tôt. L'air est super humide par contre le ciel est bien dégagé. Nous partons donc d'assez bonne heure en randonnée avec notre hôte Tusi. Tout près de chez lui, à la frontière démarre un chemin de randonnée nommé le chemin du baron. L'histoire raconte qu'un baron de la région a aménagé ce chemin pour accéder en montagne avec son cheval. Ce joli chemin serpente à flanc de montagne. Nous devons emprunter 2 petits tunnels sous la roche. Les connaisseurs auront leurs lampes de poche, les autres trébucheront dans les cailloux !


     Le chemin du baron


Après une bonne heure de marche nous arrivons au refuge de Planina Preval, à 1.311 m d'altitude. Avec Tusi, nous découvrons la bière Union au pamplemousse. Elle ne fait que 2,5°, c'est un régal.


    Randonneurs au refuge de Planina Preval, à 10h30 ce matin.


Comme il est tôt, nous repartons pour encore un peu en montagne, à la rencontre des vaches puis revenons au refuge pour midi. Là nous arrivons au moment d'une petite cérémonie religieuse. Il y a un tout petit groupe de participants, essentiellement des randonneurs et les gens du refuge. En fait c'est le pardon annuel de l'endroit.


    Prêtre disant la messe près du refuge de Planina Preval.


Après cette petite messe, nous allons manger des spécialités de la région dans le refuge. Ce sera des saucisses servies dans une soupe aux choux "jota". Tusi prendra une sorte de purée sèche de blé noir (qu'on croit) "Ajdovni Zganci" accompagné d'un bol de lait-yaourt "Kislo Mleko".


    Andréas et Tusi à table, avec chacun sa spécialité slovène.


Puis il est temps de redescendre. Nous réempruntons le même chemin que pour l'aller. Toujours aussi agréable.


Sur la route du retour, juste à 1 ou 2 km de la frontière, nous nous arrêtons au mémorial du camp de concentration de Ljubelj. Il s'agissait d'un détachement du camp de Mauthausen. Cet unique camp de concentration nazi en Slovénie est fondé à Ljubelj en relation avec la construction du tunnel routier du Ljubelj et la liaison routière d'importance reliant l'Allemagne et les territoires occupés du sud. Le forage du tunnel a commencé en mars 1943 et n'a duré que 8 mois. La plupart des internés de ce camps, majoritairement français, provenaient du camp nazi de Mauthausen. 
Aujourd'hui, de ce camp ne restent que les fondations de différents baraquements d'habitation et locaux de service (bain - blanchisserie - cordonnerie - tailleur - dépôt de bois - infirmerie ...).

    Camp de concentration de Ljubelj

Cette courte visite nous a permis d'expliquer aux enfants cette période de l'histoire si présente ici.

A présent,  il est 15h, nous allons vers un lieu bien plus agréable: près de Trzic, nous remontons les petites gorges nommées Dlozanov Most. Une petite route creusée dans la roche serpente le long de la rivière Trz Bistrica. De suite nous sommes attirés par ces grosses pierres dans la rivière émeraude. Jolie fin de dimanche après-midi. 


    Le bonheur quoi !


A notre retour, nous nous arrêtons tout de même en ville de Trzic - petite ville sans grand intérêt. Du plus, la rue principale étant en travaux et toutes les boutiques fermées le dimanche, rien ne nous a retenu longtemps dans ce petit centre.


    Rue principale de Trzic


Donc nous retournons chez notre hôte Tusi, pour passer une agréable soirée en compagnie de ses parents, autour d'un barbecue. Pour nous ce sera l'occasion de goûter à différents produits maison, solides comme liquides ! et à discuter de la période soviétique, où la Slovénie faisait partie de la Yougoslavie, de son chef Tito. Soirée très enrichissante.


    Soirée en compagnie des parents de Tusi


En nous couchant dans notre tente, on sent de suite que tout est très humide. L'hygrométrie dans cette région est très élevée. Au matin tout est mouillé, malgré le ciel très clair. Beurk.


Ce soir le compteur affiche 1.770 km, soit 25 km aujourd'hui.


Lundi 23 août  - 80 km








Ce matin nous quittons la famille de Tuzi qui nous a accueilli pendant ces 2 premiers jours pour nous donner un aperçu de la Slovénie, vu de l'intérieur.Notre destination première est Bled et son lac. Pour se garer au bord du lac, nous n'avons pas d'autre choix que de se mettre dans le parking payant. Allez 8€. De suite nous allons voir le loueur de barques pour se rendre sur l'île. Allez 12€. Et encore on n'en a que pour une heure ! Donc nous nous rendons rapidement sue l'ile, un petit tour autour de l'église, sans y rentrer, payante encore, puis nous reprenons notre barque-cygne pour retourner au ponton. Notre heure y est passée. Pour ceux qui souhaiteraient visiter l'église ou faire le tour de l'ile, le loueur vous encaissera au moins 2 heures. Difficile de s'en tenir à seulement une heure.

    Le lac de Bled et son église sur l'ile



Ce midi, nous souhaitons pique-niquer au bord de la rivière Sava, entre Bled et Radovljica. Plus facile à dire qu'à trouver. A force de tourner virer, on trouve enfin notre petit coin de paradis. Cette rivière vive fera une magnifique aire de jeux (et de sieste !) pour le début de l'après-midi. 


    Mewen et Andréas à observer un pêcheur à la mouche


En fait nous y passons bien 2 heures à profiter du soleil et du calme. Seuls quelques pêcheurs passent dans notre champs de vision.


Vers 16h nous retournons à Bled acheter quelques cartes postales. Cette petite ville à 2 façades totalement différentes. La rue principale, actuelle, touristique, regroupe différents hôtels et boutiques. Tandis que derrière cette rue les maisons en bois d'un style ancien, les poules dans les rues, et les enfants en vélo égaient le quartier.
Nous nous installons dans le petit village de Ribno pour écrire nos cartes, à l'ombre d'une terrasse.


    Séchoir à foin dans la région de Bled


Puis il est 18h, l'heure de se rendre chez Jasna, notre 2nd hôtesse couch surfing. Nous hésitons à emprunter la route grise sur notre carte, qui relie Ribno à Radovljica. On se lance. C'est un chemin caillouteux qui longe la rivière Sava Boinjka sur 3-4 km.




Nous arrivons chez Brigita, la mère de Jasna, artiste peintre, dans le quartier de Lancovo, au sud de Radovljica, au bord de la Sava. Pendant 2 nuits nous allons dormir dans cette immense maison d'une dizaine de chambres probablement.


    La maison de Jasna dans laquelle nous passons ces 2 nuits
    Mewen le gardien de la bouteille de rosé en cours de rafraichissement


On compteur ce soir nous sommes à 1.850 km, soit 80 km pour ce lundi.


Mardi 24 août  - 238 km



Après un rapide passage au Spar (on en trouve dans toutes les petites villes) pour préparer notre pique-nique, nous nous élançons dans la direction du Parc National du Triglav. Sans nous arrêter, nous traversons la ville industrielle de Jesenice. Ville frontière avec l'Autriche par le passage du tunnel de Hrusica. Ce n'est pas cette direction qui nous intéresse. Pour rentrer dimanche ce sera bien assez tôt ! 
Nous continuons vers Kranjska Gora (809 m d'alt.). C'est une station de montagne très fréquentée par les sportifs, l'hiver pour le ski, l'été pour les départ en randonnée.


    Entrée dans le Parc National du Triglav






Nous c'est en voiture que nous ferons le Col de Vrsic - 1.611 m d'alt. Cette route nous propose de magnifiques points de vue sur les différentes cimes des Alpes Juliennes, avec le plus élevée d'entre elles, le Triglav 2.864 m, qui restera dans les nuages pour nous aujourd'hui. 


Dans cette montée à 14%, nous nous arrêtons voir la Chapelle Russe. Chapelle en bois construite en 1917 par les ouvriers survivants d'une avalanche en mars 1916, en hommage à leurs collègues décédés. En effet, en 1915-16, le commandement militaire autrichien a engagé plus de 10.000 russes prisonniers de guerre pour construire la route passant le col de Vrsic. Et durant le chantier, une avalanche a fait plusieurs centaines de morts.





    La Chapelle Russe


Puis nous redescendons le col en direction de Trenta et Bovec. Dans ce Parc National, de nombreux panneaux sont disposés tout au long de la route, nous donnant des indications sur la faune, la flore, des statues, les différentes cimes, l'histoire notamment durant la 1èere guerre , ...

                        

    Exemple de panneau en bord de route correspondant au paysage


    Statue du Dr Julius et son panneau explicatif en bord de route


En redescendant, la route longe la rivière Soca (prononcer sotcha) - une des plus belles rivières d'Europe - qui coule en descendant une étroite vallée avec une eau pure et brillante comme le cristal, d'une magnifique couleur bleue émeraude -turquoise. Par contre, gla-gla ! pour les courageux qui veulent s'y tremper les pieds, l'expérience ne dure pas longtemps.


A Bovec nous faisons un petit détours par la forteresse de Kluze. Puis nous continuons à longer la magnifique Soca. A chaque virage on se sent obligé de s'arrêter prendre une nouvelle photo qui sera plus jolie que la précédente.
    C'est promis ce sont les dernières photos de la Soca !


Ainsi nous allons jusqu'à Kobarid puis Tolmin. Comme nous souhaitons nous rendre au lac de Bohinj pour finir cette journée, nous empruntons un tas de petites routes, traversons de petits villages typiques à flanc de montagne: Poljubinj, Ljubinj, Podmelec, ...


    Paysages de la région de Podmelec.


Nous arrivons enfin à Bohinj, magnifique lac entouré des montagnes du Triglav. Ce lac invite à la baignade. Il est 19h, temps pour nous de regagner notre maison à Radovljica, à 1/2 heure du lac, en repassant par Bled.


Ce soir le compteur est à 2.088 km, soit 238 km pour ce mardi.




Mercredi 25 août  - 188 km





Aujourd'hui le temps n'est pas très beau. Pour nous il est temps de quitter cette région Nord-Ouest de la Slovénie -La Haute-Carniole- et ses paysages de sommets, rochers aux arrêtes aigües, vallées alpines profondes et rivières limpides.


Direction Ljubljana par autoroute. Le trajet nous prend à peine 45 mn. 


     L'entrée de Ljubljana par l'autoroute


Le parking qui nous a été recommandé comme étant le plus pratique et le moins cher, est le parking de la gare. 1€ la première heure ou 3€ jusqu'à 5 heures. Parfait donc pour nous.


    La gare centrale de Ljubljana


A pied et sous une pluie fine, nous nous dirigeons vers Zmajski most (le pont des dragons) puis Vodnikov trg (la place du marché).


    Le pont des dragons, le dragon étant le symbole de Ljubljana.


    La place du marché
    Marchands des bougies que l'on trouve sur toutes les tombes et petites chapelles en campagne, carrefours
    de routes, ...
    Distributeur automatique de lait (1€ le litre)


De là, nous entrons par le magnifique portail en bronze dans la cathédrale Stolnica (cathédrale St Nicolas)


                             Portail en bronze de la cathédrale
 
     La Cathédrale St Nicolas


Nos pas nous conduisent ensuite vers Rotovz (l'Hôtel de Ville) par la place Mestni Trg - dont la fontaine du sculpteur italien Francesco Robba est inspirée de celle de la Piazza Navona de Rome
     La place Mestni Trg


Ce qui nous impressionne, alors que nous sommes dans le centre d'une capitale européenne, c'est l'absence de commerces, et d'activité en ville. On se croirait dans une petite ville de province en France.


     Rue adjacente à la rue de l'Hôtel de ville. On n'est pas à Paris !


Nous continuons notre balade vers l'Eglise Franciscaine et tromostovje (le Triple Pont), constitué du vieux pont de pierre datant de 1842 et de deux autres ponts latéraux ajoutés en 1931.
     Le Triple Pont et l'Église Franciscaine au fond


13 heures passées, nous nous mettons à la recherche d'un petit resto sympa à prix abordable en ville: impossible. On doit se rabattre sur le Mac Do. C'est pitoyable de notre part !
    Je ne ferai pas de commentaires ....


C'est clair que la visite de Ljubljana ne restera pas dans nos meilleurs souvenirs de vacances.


Nous reprenons donc notre voiture et direction le sud-est de la Slovénie -la Basse Cariole- région de collines, châteaux, paysages viticoles et forets mystérieuses. C'est au camping de Primostek près de Metlika que nous passerons les 2 prochaines nuits. L'endroit est très agréable, peu fréquenté (seulement 2 autres tentes et 5 bungalows). Au bord de la rivière Kolpa (de l'autre côté c'est la Croatie), tout s'annonce bien. Même les nuages ont fait place au soleil en cette fin d'après-midi.





    Installation de notre tente et la bâche, importante pour se protéger de l'humidité du matin.


Pour ce mercredi soir, nous en sommes à 2.276 km au compteur, soit 188 km aujourd'hui.




Jeudi 26 août  - 132 km







Ce matin le soleil est au beau fixe. Nous décidons d'aller faire un petit tour en Croatie. Histoire de ... . Donc équipés de caméscope et appareil photos, on mitraille le passage de la frontière à Metlika. Poste frontière sortie de Slovénie aucun problème. Le douanier jette juste un coup d'œil sur nos cartes d'identité. Puis on traverse la rivière Kolpa (celle qui passe un peu plus bas au pied de notre tente). Je filme bien sûr. Puis poste de douane Croate. Le douanier regarde nos cartes d'identité, je continue à filmer. Et bing ! l'engueulade. C'est interdit de filmer un poste frontière. Il exige que j'efface tout ce que je viens de filmer. Je dois donc sortir de voiture, rembobiner mon film, filmer mes pieds à la place, puis le lui montrer. Pas assez ! On voit encore le passage de la rivière. Faut rembobiner plus et rebelote, je filme mes pieds et le lui montre. Cette fois il accepte, bien qu'il aurait préféré que j'efface aussi le poste de douane slovène. Non mais quoi encore ? c'est pas chez lui là-bas ! Dans la voiture, personne ne bronche. Je ne fais pas la fière non plus. Enfin on peut repartir. Quel accueil en Croatie.


Heureusement, on a gardé les photos ! ah ah ah !




    Le fameux passage de la rivière qu'il ne faut pas filmer ni photographier 
.
     Nous sommes quand même les bienvenus en Croatie.


En fait, on veut juste faire quelques kilomètres, juste voir c'est comment de l'autre côté. Donc nous allons vers le petit village de Zakanje, son église et son château fortifié.
Zakanje


Puis nous continuons vers Ribnik, Mrzljaki, Kucevice, Vukova Gorica et retour en Slovénie par le frontière de Pribanjci. Il est probable que l'idée que l'on s'est faite de la campagne croate, ne soit pas réelle, nous n'y avons pas passé assez de temps, mais nous vu beaucoup de maisons délabrées, isolées, en piteux état, des villages qui ne respirent pas la richesse. Mais se faire une opinion en 30 km de petite route de campagne ?


    Villages de la campagne Croate
    Ruches




De retour en Slovénie, nous remontons vers Crnomelj, Semic et Dolenjke Toplice. Nous traversons cette petite région appelée La Marche Blanche. C'est une magnifique région de plaines vallonnées, couvertes de vigne et de très belles maisons éparpillées sur les collines. 


    Paysages de la Marche Blanche


Si nous nous rendons cet après-midi à Dolenjske Toplice, c'est que nous avons un but qui réjouit toute la famille: les Thermes. La partie Est de la Slovénie est très réputée pour ses villes thermales. Elle en compte une douzaine de ce côté du pays.


La station thermale de Dolenjske Toplice comprend 3 piscines dont 1 à l'intérieur, et un quartier Sauna.


    La principale piscine extérieure à Dolenjske Toplice


On laisse donc les enfants s'éclater dans la piscine où l'eau est à 32° et nous, nous allons expérimenter le spa. Et quelle expérience ! Le maillot de bain étant interdit, nous mettons notre pudeur de côté (pas simple !) et hop - on se déshabille pour se plonger dans le bain japonnais à 40°. Quel bonheur. Par chance, il n'y a pas grand monde. Ensuite nous essayons plusieurs saunas de différentes températures et hygrométries, puis le bain tropical sur la terrasse là-haut. Waouh, qu'on est bien ! On a quand même du mal à se promener nu devant les autres (2 ou 3 personnes au maximum on a dû croiser).


    Le bain japonnais à 40 °
    Un des saunas chaud et humide


Notre billet nous donnant le droit à 3 heures de piscine, à 16h30 nous devons quitter ce paradis. Pas envie de visiter autre chose, nous retournons directement au camping près de Metlika, et profitons de la douce soirée. Les enfants -et Patrick- se baignent dans la rivière, puis ping-pong, trampoline et dodo.


    De l'autre côté la Croatie


    Le trampoline du camping à Primostek


Ce soir, 2408 km au compteur, soit 132 km pour ce jeudi


Vendredi 27 août  - 187 km





Ce matin nouveau changement de région.Nous nous rendons dans la région de Postojna en Carniole Intérieure.

A 9h00, il fait déjà une chaleur étouffante sur le camping. Il nous faut quand même plier la tente. A 10h00, nous sommes prêts à partir.


Séchoir à foin en Basse-Carniole

Dernier passage dans la Marche Blanche

Nous remontons vers Semic puis Vrcice. A hauteur de Crmosnjice, nous prenons à gauche un chemin qui nous mènera sur la route 917 vers Kocevje, à travers le forêt Koevski Rog. Dans ces forêts vivent les ours, lynx et loups de Slovénie.  Et nous avons bien l'intention d'en voir !


Ça donne envie non ?


Donc on roule sur ce chemin, on roule, on roule. D'un virage à l'autre, on s'attend à déboucher sur la route jaune de notre plan, la route 917. On utilise une carte IGN Croatie-Slovénie 1:300 000 assez détaillée. Mais rien, pas de route jaune. Et plus ça va, moins ça va ! Des branches sur notre chemin, puis un panneau circulation interdite. Mais on vient de faire au moins 30 mn de chemin. Alors on continue. Pas fiers du tout !...


Là c'est moins drôle


On ne croise personne. Enfin une voiture de bûcheron est garée sur le bord du chemin. Manquerait plus qu'un arbre abattu nous tombe dessus ! Enfin on arrive dans un endroit bien lugubre avec une grande maison vide à droite et quelques petites constructions en bois. Après quelques recherches sur internet de retour à la maison, on découvrira qu'il s'agit du centre scout de l'environnement Skavtski okoljski center Kocevski Rog. On n'est toujours pas plus rassurés. Et on cherche toujours la route jaune !

Lieu très lugubre au milieu de la forêt


Après plusieurs kilomètres encore, on se rend compte qu'en fait nous sommes sur la route 917 ! sauf qu'il s'agit d'un chemin.



La route 917


Après une heure de route, on croise enfin une voiture. Tout d'un coup on est rassurés. On se sent beaucoup moin s seuls. Maintenant sur le bord de la route, on longe un chemin de croix en bois - et enfin on arrive à Zeljne près de Kocevje.


Une des stations du chemin de croix au bord de la route 917.


Nous venons de parcourir 28,5 km en 1h30. Mémorable même si on n'a pas vu d'ours.


Toutes ces émotions ça creuse. Donc petit pique-nique et on continue en direction de Cerknica. Ce n'est pas cette petite ville qui nous intéresse mais son lac. Ou plus exactement en cette période, son absence de lac. Avec une superficie de 24 km2 c'est le plus grand lac temporaire d'Europe. En cette fin de mois d'Août, le lac est sec et le sol est recouvert de pâturages. Aux premières pluies, cette prairie se remplira et redeviendra lac -d'où le nom de lac intermittent ou lac temporaire. La petite route de Dol Vas nous offre une belle vue sur ce paysage.


Le lac intermittent à Cerknica sec à cette époque.


Puis nous continuons sur notre but: trouver un camping dans la région des grottes les plus connues en Slovénie. C'est à Razdrto que nous trouvons notre bonheur. Dans ce petit village à mi-chemin entre Postojna et Skocjan, nous trouvons un bistro qui fait également billard, salle de fitness, sauna, piscine couverte et accessoirement camping. Tout ça pour seulement 14€ la nuit pour 4 personnes ! Que chercher de mieux ? En plus nous somme tout seul au niveau du camping.


Tout le camping pour nous !


Nous passons donc la soirée à jouer au billard dans le bistrot fréquenté par les gens du village. Ambiance sympathique. Un des clients est même rentré de sa cueillette de champignons avec une tortue trouvée en forêt. Demain elle retournera d'où elle vient. Apparemment ce n'est pas si rare que ça d'en trouver en se baladant. Mais celle là est déjà pas mal âgée. 

Tortue sauvage des forêts de Slovénie


Ce vendredi se termine tranquillement avec 2.595 km au compteur, soit 187 km pour aujourd'hui.

Samedi 28 août  - 63 km



 C matin, le temps est maussade, mais ça nous le savions depuis quelques jours. Nous avions donc prévu de visiter une grotte aujourd'hui. Dans cette région à la limite de la Carniole Intérieure et du Littoral, , plusieurs grottes sont à visiter, dont la plus connu Postojna. Après s'être renseigné sur internet (ordinateur en libre service sur notre SUPER CAMPING ), nous decidons d'aller sur les grottes de Skocjan, moins touristiques et probablement aussi jolies que ses voisines de Postojna.

Ce samedi matin il y a un peu de monde pour la visite de 11h. Il y a des visites toutes les heures. Notre groupe est divisé en 3. Nous sommes dans le dernier, celui avec les explications en anglais et italien. C'est donc parti pour 1h30 de marche et escaliers dans cette grotte magnifique. Nous parcourons les 3 km, jusqu'à 144 m  sous la surface de la terre. Quand on sait que les stalactites et stalagmites mettent 150 ans pour grandir de 1 cm, on se rend compte de tous ces millénaires passés pour obtenir un tel résultat de beauté naturelle.

La prise de photo étant interdite, ce qui se comprend, nous sommes autorisés à en prendre seulement sur le dernier tronçon du parcours. 

Concrétions dans les grottes

A la sortie de la grotte, pour retourner au parking, nous contournons les gorges de la rivière Reka. Joli petit chemin de retour. 

Chute d'eau à la sortie de la grotte

Il est 14h quand nous sommes de retour à la voiture. Nous souhaitons acheter quelques cartes postales avant de rentrer au camping. Pas si simple que ça. Nous en trouvons finalement à l'office de tourisme en ville de Postojna, mais pas de timbres ! il faudra se débrouiller autrement.

Plesa M. Ré 1262 m, derrière le village de Razdrto

Le temps ne s'étant pas amélioré, c'est au camping que nous finirons la journée. Et ce ne sont pas les activités qui manquent.

La salle de fitness au 1er et le billard au rez-de-chaussée.

Aujourd'hui, petite journée, seulement 63 km d'effectués, mais nous en sommes quand même à 2.658 km au compteur ce soir.

Dimanche 29 et lundi 30 août - 1.777 km



 C'est déjà le jour du retour. Cette nuit, le vent n'a pas faibli, du coup ce matin il n'y a plus un seul nuage dans le ciel. C'est tentant de rester. Mais toutes les bonnes choses ont une fin.
Nous replions donc la toile de tente et c'est partie pour une longue route. On verra bien si on s'arrête ce soir et où.  Pour le moment c'est direct autoroute pour remonter vers Ljubljana puis emprunter le tunnel près de Jesenice pour arriver en Autriche. 

Avec la vignette pour les autoroutes, le passage se fait sans besoin de s'arrêter. Pas de ticket à prendre

Nous remontons ensuite toute l'Autriche jusqu'à Salzbourg, puis l'Allemagne par Munich et Stuttgart. Enfin La France par Strasbourg et N4 comme à l'aller. Pour finir, petite pause de 2 - 3 heures avant d'arriver sur Paris et à 6h00 nous sommes prêts à poursuivre jusqu'à la maison.

Feu rouge de régulation entre les tunnels d'Autriche : ÉNORME BOUCHON  pendant 35 mn .

 En passant sur l'autoroute, le Chateau de Burg Hhenwerfen, déjà vu à l'aller, à 40 km avant Salzbourg.

A 9h45 on y est, heureux de rentrer, mais heureux d'avoir découvert un si joli pays, si peu connu. 

Nous sommes fiers d'avoir rajouté le SLO de Slovénie et le HR DE Hrvatska (Croatie) 



Si on parlait monnaie ? 

Voici un résumé de nos frais pour ces 10 jours:

     - frais de route 320,00 € de gasoil
                            105,00 € de péages et vignettes
                             soit un total de 425,00 €
     - Hébergement 84 € seulement (4 nuits de camping)
     - Repas 340,00 €,  avec 3-4 petits restaurants (et 1 Mac Do !)
     - Activités - visites: 120,00
     - Divers 200,00 €,  dont 50,00 € pour 2 cartouches de cigarettes

Ce qui nous fait un total de 1.169,00 € pour nous 4 pour 10 jours.


1 commentaire:

  1. Commentaire par moi-même, histoire de voir comment ça marche !

    RépondreSupprimer

Membres